Les moustiques

Attaque des moustiques

MoustiqueCommunément appelé maringouin, le moustique est un insecte de la famille des diptères et culicidés. Il se caractérise par un corps mince muni d’antennes longues et fines, des ailes membraneuses pourvues d’écailles délicates et de longues pattes. Généralement, les femelles possèdent une longue pièce buccale (le proboscis) en forme de trompe rigide leur permettant de piquer et de sucer pour se nourrir. De nos jours, avec près de 3546 espèces de moustiques répertoriées dans le monde, les moustiques sévissent partout où l’on trouve de l’eau stagnante peu profonde, que ce soit à la campagne, dans les banlieues ou dans les villes. Les étangs, les marécages et les fossés constituent ainsi d’excellents incubateurs pour leurs larves, tout comme l’eau qui dort dans les pneus, les gouttières ou les bains d’oiseaux.

Le moustique a un cycle de vie qui s’étend sur quatre phases à savoir : l’œuf, la larve, la nymphe qui sont tous les trois aquatiques et enfin le stade adulte ou il devient aérien. Une fois fécondée, la femelle cherche à se nourrir  du sang dont elle va extraire les éléments nutritifs  nécessaires pour sa production d’œuf. Les  œufs éclosent environ une journée après la ponte   sous forme de larves qui font penser à des vers. Par contre, d’autres espèces laissent leurs œufs dans un endroit qui sera inondé par la suite comme par exemple la boue au bord d’une rivière ou un marécage.

Conséquences des piqures de moustiques

Il est à noter que comme bon nombre d’êtres vivants en générale et d’insectes en particulier, les moustiques réagissent à certaines substances chimiques  (acide urique, l’ammoniaque, l’acide lactique, l’acide butyrique) sécrétés quotidiennement par le corps humain  dans les urines la sueur et autres. De ce fait, il est souvent fréquent de constater que certaines personnes sont plus exposées aux piqures de moustiques que d’autres. Ainsi après une piqure, de nombreuses réactions et conséquences peuvent survenir comme :

  • Des démangeaisons : lorsque le moustique injecte sa salive (un puissant anticoagulant qui fait que le sang reste liquide et puisse être plus facilement aspiré) que notre organisme réagit : les mastocytes qui sont des cellules spécialisées situées dans la couche inférieure du derme sécrètent alors de l’histamine. Neuromédiateur, l’histamine est aussi sécrétée lors des réactions allergiques, il est le principal responsable de la démangeaison et des rougeurs qui l’accompagnent.
  • Des maladies : les moustiques représentent un vecteur important en matière de transmission de certaines maladies graves comme le paludisme (malaria), la filariose, le virus du Nil occidental, la dengue ainsi pleine  d’autres maladies.

Comment se protéger des moustiques

La meilleure manière de se débarrasser des moustiques est de faire appel aux spécialistes de l’extermination de sa zone, par exemple si vous êtes à Montréal faite appelle à un exterminateur de Montréal. En ce qui concerne la prévention et le reste la lutte contre les moustiques passe par :

  • L’élimination régulière des sources d’eau stagnantes ;
  • Réparation des fuites dans les conduites d’eau ;
  • L’installation des électrocuteurs et de répulsives électroniques et chimiques  d’insectes ;
  • Utilisation  de vêtement long manche couvrant tout le corps ;
  • L’utilisation de la moustiquaire imprégnée.